Comment bien conserver vos huîtres ?

Qu’elles soient servies seules, en guise d’entrée, ou bien soigneusement disposées sur un plateau de fruits de mer, difficile de passer à côté d’elles. Elles ? Ce sont les huîtres, ces mollusques marins que l’on retrouve en grande quantité sur les étals des poissonniers, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année. Voici quelques conseils très simples pour les déguster en toute sécurité.

Une huître, c’est quoi ?

L’huître est un animal vivant, qui fait partie de la famille des mollusques marins et qui ne peut vivre que dans des eaux salées.

Les principaux sites de la production ostréicole française sont situés en Normandie, en Bretagne, sur les côtes de l’océan Atlantique ainsi qu’en Méditerranée.

Bien que gros consommateurs, les Français sont peu nombreux à savoir qu’il n’existe que deux types d’huîtres : les plates et les creuses. C’est cette dernière catégorie qui est la plus produite et la plus consommée dans l’Hexagone.

On considère généralement que la saison de consommation la plus propice est celle dite des « mois en « r » », c’est-à-dire entre septembre et avril. En dehors de cette période, les huîtres peuvent toutefois être consommées mais leur consistance peut s’avérer plus laiteuse.

Quelques précautions à prendre au moment d’acheter des huîtres

L’huître est un animal vivant qui se consomme comme tel. Il est donc nécessaire, avant dégustation, de vérifier qu’elle n’est pas morte. Pour cela, une petite vérification visuelle s’impose : si l’huître est parfaitement fermée alors il n’y a aucun risque. Si elle est ouverte, ou ne serait-ce que légèrement entrouverte, alors il vaut mieux s’abstenir. A défaut, le risque d’intoxication alimentaire, avec tous les symptômes qui vont avec (vomissements, maux de tête, diarrhées …) n’est pas à exclure.

Une attitude similaire est à adopter si l’huître dégage une forte odeur désagréable.

Autre information à prendre en compte au moment de l’achat : la date de conditionnement de l’huître. C’est un très bon indicateur de sa qualité. Plus cette date est rapprochée, plus les propriétés gustatives de l’huître ont de chance d’être préservées. En outre, un achat rapide après conditionnement n’oblige pas une dégustation immédiate.

Comment bien conserver ses huîtres après achat ?

Les huîtres ne doivent pas être conservées à trop basse température. Bien que pouvant supporter des conditions climatiques plus fortes (c’est le cas notamment pendant les quelques heures de la période de transport), il est recommandé de les préserver dans un endroit frais, compris en 5° et 15°. Le réfrigérateur n’est donc pas nécessairement l’endroit de conservation obligatoire.

Elles doivent rester à plat, idéalement dans leur bourriche, pour éviter qu’elles ne s’ouvrent et qu’elles ne perdent l’eau qu’elles contiennent. Un linge légèrement humide placé sur la bourriche peut permettre de les conserver dans de bonnes conditions.

Ainsi maintenues à bonne température, les huîtres pourront tenir une bonne semaine avant d’être dégustées.

Ce délai ne concerne toutefois que les huîtres qui ont été achetées fermées. Pour celles qui ont été acquises ouvertes, il est conseillé de les consommer dans les heures qui suivent. Un achat de ce type n’est donc pas adapté en prévision d’un repas qui n’aurait pas lieu le jour même.

Pour avoir plus d’infos sur la conservation des huitres, vous pouvez aussi vous renseigner en ligne ou demander conseil à votre ostréiculteur préféré !